top of page

La formation professionnelle

Pour la CGT, se réaliser en tant que citoyen, s’insérer durablement dans un emploi ou appréhender la diversité des situations de travail implique de pouvoir bénéficier d’un droit à l’éducation permanente. La formation professionnelle en est un élément majeur, particulièrement au regard des mutations socio-économiques et industrielles actuelles et à venir.


Notre démarche revendicative doit s’appuyer sur la reconnaissance du caractère pluridimensionnel de la qualification d’un salarié qui est la résultante de son parcours en termes de formation initiale, formation continue, expérience professionnelle et expérience sociale.


Actuellement, chez ADP il y a 149 000hrs de formation et 31hrs en moyenne par salarié. Plus de la moitié de ces formations sont obligatoires. Comme dans beaucoup d'entreprise, la direction s’en tient aux formations relevant de leurs obligations de sécurité. Résultat, les salariés sont de moins en moins formés aux évolutions de leurs métiers et subissent un plan de formation qui ne répond qu’aux besoins de l'entreprise. Et nous constatons de plus en plus de difficultés dans la gestion de formation des nouveaux arrivants et de la transmission des savoir-faire.

Nos propositions

1 – Pour une formation répondant aux besoins des salariés.

Dans l’entreprise, 10 % des heures collectivement travaillées doivent être consacrés à la formation sur le temps de travail (soit 824 000hrs pour ADP), cela doit correspondre à un mois de formation chaque année ou une année de formation tous les dix ans pour chaque salarié.

2 – La CGT revendique la reconnaissance professionnelle et salariale de la qualification acquise.

Les formations doivent participer à l’évolution des qualifications des salariés et donner lieu à une reconnaissance par l’entreprise. L’employeur doit définir avec le salarié, avant son départ en formation, la nature des engagements auxquels il souscrit dès lors que l’intéressé aura suivi avec assiduité la formation et satisfait aux évaluations prévues.


3 - Pour la CGT, l’alternance est une des voies de la formation professionnelle initiale et doit être conçue comme une démarche pédagogique, ce qui implique que les droits des stagiaires et la qualité de la formation soient garantis pendant les périodes de formation en entreprise. Cette période d'apprentissage doit se traduire par une embauche dans le groupe ADP. Mettre en œuvre, pour les salariés volontaires, la reconversion ou promotion par alternance, appelée plus communément Pro-A, pour faciliter un changement de métier ou de profession, ou une promotion sociale ou professionnelle, via l’obtention d’une qualification reconnue.


4Création d'un centre de formation des métiers de l'aérien sur les plateformes pour la formation, l'apprentissage et le développement des métiers spécifiques aux aéroports.


5 – La CGT revendique le maintien de la reconnaissance du droit à la formation syndicale permettant à chacun d’être pleinement citoyen dans l’entreprise.

Kommentare


bottom of page