top of page

Augmentation des salaires au 1er juillet

La direction a-t-elle tiré les enseignements de l'été 2022 ?



Une décision unilatérale

La direction a annoncé au CSE du 15 juin qu'une augmentation générale de 1,5% serait accordée à tous les salariés à partir du 1er juillet 2023.


Pourquoi la direction a-t-elle pris cette décision unilatérale alors qu'elle aurait pu négocier ?

D'une part, elle n'a pas oublié les actions menées sur les plateformes à la suite des préavis de grève déposés par la CGT en juin et juillet 2022. Actions menées pour des augmentations générales et contre la tentative de la direction de remettre en cause les éléments statutaires de la rémunération.

D'autre part, la direction ne pouvait ignorer cette question des salaires, soulevée dans les préavis successifs que nous avons déposés contre la réforme des retraites.

La CGT a aussi fait comprendre à la direction que si rien ne bougeait, elle prenait le risque de voir perturber ou annuler des événements importants organisés dans les prochaines semaines.


Arrêt de la dégressivité des IDT

La direction a également choisi unilatéralement de suspendre la mesure de dégressivité des Indemnités de Transports (IDT). Ceci répond, en partie, à nos demandes de révision de cette mesure, signifiées dans nos préavis.

En effet, la CGT a toujours contesté cette mesure d'IDT, issue de l'accord de fin de conflit de juillet 2021. Elle est d'ailleurs la seule organisation syndicale représentative à pouvoir négocier sur ce point puisque les syndicats signataires (CFE-CGC, UNSA SAPAP) de l'accord de 2021 ne pouvaient pas poser de "préavis de grève couvrant la période de durée de l'accord du 13 juillet 2021 sur l'application de PACT".


Une orientation dangereuse

La voie suivie par la direction est dangereuse et dénote un manque de confiance. En ignorant les organisations syndicales, elle fait le choix de fermer le dialogue social. Elle empêche les représentants du personnel d'améliorer les propositions et ainsi de répondre à toutes les attentes du personnel.


Cette augmentation générale de 1,5% au 1er juillet 2023 et le gel des IDT est le résultat d'un rapport de force instauré depuis plusieurs mois. Elle démontre aussi la légitimité de notre lutte pour améliorer les conditions de travail et les salaires, que nous entendons poursuivre.


Comentários


bottom of page